Accueil » Le château des Milandes en Périgord

Le château des Milandes en Périgord

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest
Château des Milandes
Le château vu depuis l’entrée

Le château des Milandes (voir l’album photo) est un des innombrables châteaux du Périgord (la région en comporte plus de 1000). Mais ce qui fait sa réputation, c’est surtout qu’il a été pendant quelques décennies la demeure de Joséphine Baker et de sa nombreuse famille adoptive.

Il est construit sur la commune de Castelnau-la-Chapelle, commune sur laquelle on peut également découvrir le château du même nom (voir l’article le concernant).

Le château des Milandes, une histoire mouvementée

Château des Milandes
Le château vu des jardin

Le château des Milandes a été construit en 1489 par les seigneurs de Caumont, au même titre que celui de Castelnaud.

Il est transformé au XVIe siècle pour en rendre l’habitat plus agréable.

Abandonné à la révolution, il sera vendu au XIXe siècle. Après un incendie, il est racheté en 1900 par un industriel (Charles-Auguste Delbret-Claverie) qui en entreprend la restauration sous la direction de l’architecte en chef des monuments historiques de l’époque.

En 1914, la veuve de l’industriel vend le château à un particulier à qui Joséphine Baker le louera en 1937 avant de l’acheter en 1947. Le château sera vendu aux enchères en 1968 suite aux déboires financiers de Joséphine Baker. Quatre autres propriétaires se succèderont jusqu’à aujourd’hui

Tout au long de cette histoire mouvementée, le château des Milandes et ses jardins seront profondément transformés par les différents propriétaires pour arriver à l’ensemble  que les visiteurs découvrent aujourd’hui.

Le château des Milandes, une visite articulée autour de la vie de Joséphine Baker

Château des Milandes
La cuisine où la famille prenait ses repas

Si l’aspect extérieur du château est tout à fait remarquable avec la superposition des styles architecturaux de différentes époques et ses magnifiques jardins, l’intérieur a été modernisé et a perdu beaucoup de son caractère, même s’il subsiste de très belles pièces de vie et des éléments de décoration d’époque, notamment des cheminées Renaissance. La charpente du XVe siècle de la salle de la Résistance par exemple est vraiment spectaculaire.

C’est donc plutôt l’évocation, très bien documentée et illustrée, de la vie de Joséphine Baker qui fait le charme de la visite. Seule difficulté pour le photographe, l’image de Joséphine Baker n’étant pas libre de droit, il est interdit de photographier tout ce qui peut relever de cette image.

Joséphine Baker vécu 32 ans dans ce château et il éleva ses 12 enfants originaires du monde entier (9 nationalités différentes) qu’elle avait adoptés. Le château est aujourd’hui le musée de sa vie, de mère, de fantaisiste, de défenseure des droits civiques, mais aussi de résistante.

La mémoire de Joséphine Baker est ainsi entretenue dans les lieux et les meubles  au milieu desquels se déroula sa vie périgourdine.

Voir l’album photo

Voir le site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *