Accueil » Archives pour janvier 2018

Mois : janvier 2018

Elevage amateur d’escargots, la saison 3 a commencé

Un réveil d’hibernation sur une semaine

nourrissage escargots
Futurs reproducteurs en train de reprendre des forces

De début juin à fin juillet, 686 escargots adultes issus de l’élevage 2017 ont été sélectionnés sur leur taille et leur précocité  et placés en hibernation (6-7°C et 16h de nuit) en boites grillagées dans un réfrigérateur spécialement aménagé (régulation de température et de lumière). Ces futurs reproducteurs ont été réveillés progressivement à partir du 3 janvier sur une semaine (augmentation de la température nuit et jour de 2°C par jour et de la durée de la période lumineuse de 1h par jour). Les conditions d’élevage  des escargots à l’issue de cette phase de réveil ont été stabilisées à 17°C la nuit (8h)  et 20°C le jour (16h).

La mortalité en hibernation et en phase de réveil a été de 98 escargots soit 14,3 %, chiffre assez élevé mais difficile à qualifier en l’absence de référence (1ère année où l’hibernation a été faite en frigo, tous les reproducteurs sont issus d’élevage). La mortalité a surtout touché une des boites, sans que pour autant celle-ci ne semble avoir bénéficié de conditions différentes.

Plusieurs accouplements ont déjà été constatés, ce qui est de bonne augure en début de saison. Plus …

Photo numérique : la course aux pixels est-elle raisonnable ?

Les publicités pour les appareils photo numériques (APN) ne jurent plus que par l’augmentation du nombre de photosites sur les capteurs (un photosite sur le capteur égale en général 1 pixel sur la photo). La densité de pixels est-elle vraiment un gage de qualité des photos ? Très récemment, Nikon a sorti le D7500, nouveau réflex expert de sa gamme, et curieusement, celui-ci affiche 21 millions de photosites, alors que son prédécesseur, le D7200 en avait 24 millions. Que signifie cette apparente régression ?

Réflex ou hybride ?

densité de pixel macro papillon
Photo réalisée avec un Olympus DE5 MII et un 45mm (éq 90mm) macro à 200 Iso

Le numéro de Janvier-Février de la revue Chasseur d’image publie à ce sujet un article très intéressant portant le titre provocateur de “Et si je larguais mon réflex ?”.

C’est ce que j’ai fait personnellement début 2017. J’ai vendu mon Nikon D7100 (24 millions de pixels) et tous ses – lourds – objectifs pour acheter 2 boitiers Hybrides Olympus de 16 millions de photosites.

Pourquoi 2 boitiers ? Parce qu’avec un équipé en grand angle (9x18mmm, éq 24X3618-36mm ), et l’autre avec un zoom trans-standard (14-150 éq 28-300mm), je peux me balader léger (moins d’1,4 kg les deux boitiers avec leurs objectifs) sans avoir à changer d’objectif en permanence en fonction des sujets. Mes récents voyages en Crète et en Inde m’ont confirmé la pertinence de ce choix, même si parfois la vue de 2 appareils pendant autour du cou suscite des regards interrogatifs ! Les réflex expert, même avec un capteur au format APS C (18x24mm) sont en général lourds (800g ou plus boitier nu), mais ce sont surtout leurs zooms et objectifs qui le sont (750 g pour le 105macro NIKON par exemple). On a vite 5kg sur le dos ! Les APN hybrides au format 4/3 (13X17mm) sont légers (400g et 500g pour mes Olympus) et surtout leurs objectifs le sont aussi (290g pour le zoom 14-150mmm et 155g pour le 9-18mm ). Plus …

Jules participe à un concours de beauté !

basset houndJules a décidé de se présenter à un concours de beauté : le plus beau chien du Bergeracois, organisé par le journal local le Démocrate de Bergerac.

Il est l’un des 117 candidats.

Il est actuellement très en retard dans le classement, les premiers classés bénéficiant très certainement de maîtres très actifs sur les réseaux sociaux…

Alors il vous remercie de voter pour lui ICI   avant le 28 janvier (il porte le N° 68). Pour vous remercier, il vous donnera une partie des croquettes qu’il gagnera !

 

 

Jaipur, la ville du Rajasthan aux multiples attraits

Jaipur est la capitale de l’état indien du Rajasthan (3,1 millions d’habitants en 2011). Elle est de création assez récente puisqu’elle a été aménagée par le maharaja Jai Singh II entre 1727 et 1731 pour les travaux principaux (palais et avenue). Auparavant, la capitale de l’état était Amber, mais  Jai Singh II abandonna cette ville du fait du manque d’eau.

Ville nouvelle donc, Jaipur est construite sur la base d’une architecture urbaine organisée suivant un plan en damiers, avec de larges avenues et des rues perpendiculaires assez larges. En 1876, la ville fut peinte en rose pour recevoir le prince Albert, et cette couleur lui a donné son nom de “ville rose“. Le rose actuel est quelque peu défraichi, mais de nombreux bâtiments sont construits en gré rose, ce qui maintien une certaine uniformité de couleur.

Jaipur est très riche sur le plan du patrimoine architectural et culturel.

Le palais des vents

jaipur palais des vents
Le palais des vents

Le palais des vents (ou Hawa Mahal) a été construit en gré rose à la fin du XVIIIème siècle. Il est d’architecture moghole et rajput.

C’est un monument de 5 étages et 15m de haut comportant 953 fenêtres de petites tailles (Jharokha) fermées par des treillis complexes en pierre et en bois. Etant contigüe avec le palais hébergeant le harem,  les femmes du maharaja pouvait suivre à travers ces fenêtres, l’activité de la ville sans être vues.

Les claustras de pierre et de bois (jalis) qui ferment les fenêtres assuraient une ventilation renforcée en été grâce à l’effet venturi créé par la réduction de la surface de passage de l’air. Plus …