Accueil » Voyage en Thaïlande : les albums photos sont disponibles

Voyage en Thaïlande : les albums photos sont disponibles

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest

Après un premier séjour à Bangkok en 2012, nous sommes retournés en Thaïlande au printemps 2016 pour un voyage plus complet. Outre Bangkok et Ayutthaya que nous avions déjà visité en 2012, nous avons été à Sukhothaï, à Chiang Mai et fait un petit séjour repos dans les rizières de Mae Rim (voir l’album).

Bangkok, la capitale de la Thaïlande, une ville riche en contrastes

Bangkok Thailande

Bangkok est une ville tentaculaire, mais les sites touristiques sont concentrés près de la rivière qui traverse la ville (Chao Phraya), rivière qui a elle seule est une attraction tant elle est animée.

Les sites touristiques concernent essentiellement les temples (Wat), notamment les plus beaux de Thaïlande (Wat Pho et Wat Phra Kiew). Un autre bien connu situé sur l’autre rive de la Chao Phraya par rapport aux deux autres, Wat Arun, était en travaux lors de la visite. Mais Bangkok est une ville extraordinaire également pour l’animation de ses rues et de ses marchés. Dès 18h, les petits commerçants s’installent sur les trottoirs, générant un festival de bruits, de couleurs et d’odeurs qui vous prennent au corps. Le quartier chinois tient à ce titre la palme de l’exotisme. d’autres marchés sont également à visiter, comme le marché du week-end à Chatutchac et le marché aux fleurs. Mais Bangkok est avant tout une ville moderne à l’urbanisme remarquable, bien desservie en moyens de transport en tout genre, du bus poussif au moderne Sky Train en passant par les bateaux populaires parcourant les klongs.

Ayutthaya et Sukhothaï, tour à tour capitales du Siam et riches en vestiges archéologiques de cette époque

Sukkothai, Thailande
Ruine de Wat à Sukkothai

Sukhothaï  est la première capitale du Siam  fondée en 1238. Sa création sonne le glas du règne khmer d’Angkor Wat. Au cœur d’un parc historique délimité par des remparts et des douves,  la ville possède de nombreux vestiges de temples, construits pour la plupart en brique.  Mais de nombreux autres bâtiments sont encore à dégager dans les rizières environnantes. Le parc historique est divisé en 3 zones séparées mais voisines. La zone centrale, la plus visitée et probablement la plus intéressante, la zone Nord avec le Wat Si Chum et son immense Bouddha de pierre et la zone Ouest, la moins visitée, dont le temple le plus marquant et le Wat Saphan Hin et son Bouddha debout.

 

 

 

 

Ayutthaya (Thailande)
Ayutthaya

Fondée vers 1350, Ayutthaya devint la capitale du Siam après Sukhothaï. Aux XVIIe et XVIIIe siècles elle comptait parmi les plus grandes cités du monde, avec près d’un million d’habitants. Détruite en 1767 par l’armée birmane, elle perd son rôle au profit de la nouvelle capitale, Bangkok et est aujourd’hui principalement connue pour les ruines de ses temples dans un parc historique classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Ses vestiges, caractérisés par les prangs, ou tours-reliquaires, et par des monastères aux proportions gigantesques, donnent une idée de sa splendeur passée.

 

 

Chiang Mai, la grande ville du Nord de la Thaïlande, ville animée en plein développement sous l’influence du tourisme

Chiang Mai Thailande
Vestiges de remparts à l’entrée d’un temple

Chiang Mai ou Chiang Maï (en thaï  la « rose du Nord ») est la 2ème plus grande ville de Thaïlande, culturellement la plus importante au nord de la Thaïlande et la capitale de la province du même nom.

Chiang Mai s’est modernisée depuis quelques années. La ville est un centre d’attractions pour les milliers de visiteurs étrangers qui y séjournent.Cette cité nonchalante incarne ce qui rend la Thaïlande unique et fabuleuse.

Elle possède des dizaines de temples sacrés, avec des chédi et des toits à plusieurs niveaux qui s’élancent vers le ciel et se recourbent en plongeant vers le sol. C’est une ville à l’asiatique, sans unité architecturale dont  l’essentiel du centre est constitué de ruelles qui serpentent tranquillement entre les habitations et les temples bouddhistes.

 

Mae Rim, petite ville proche de Chiang Mai, au milieu des rizières et entourée de montagnes à la végétation tropicale

Mae Rim thailande
Ouvriers agricoles dans une rizière

Nous n’avons pas visité la ville, semble-t-il sans grand intérêt, mais parcouru ses alentours, faits de rizières, collines et montagnes. Mae Rim, proche de Chiang Mai concentre énormément d’activités destinées aux touristes qui séjournent sur place ou à Chiang Mai.

Un séjour dans un village de gites (pour nous Country Retreat) de cette région est réellement plaisant, reposant et dépaysant. C’est là qu’on découvre vraiment la vraie vie des Thaïs, et si les tribus de la montagne ont perdu de leur authenticité sous l’influence des hordes de touristes, la vie des villages qui ponctuent les rizières est une vraie découverte. Les habitants sont particulièrement sympathiques, et ne manquent pas de vous saluer, et de s’approcher de vous pour vous aider si vous êtes perdus.

 

 

Les Thaïs, peuple accueillant qui rend votre séjour en Thaïlande particulièrement agréable

Cuisinier Thai thailande
Cuisinier Thai thailande

Un séjour en Thaïlande est un vrai plaisir car l’étranger ne subit aucune pression. La mendicité par exemple est très rare. Cela ne veut pas dire que la naïveté du touriste n’est pas exploitée, mais en connaissant la typologie des arnaques classiques, on peut les éviter, et de toute façon elles sont en général sans conséquences fâcheuses autres que payer 5 à 10 fois le prix habituel d’une course de taxi.

Au-delà de ces petits inconvénients, le contact avec les Thaïs est très agréable, et malgré l’obstacle de la langue (tous ne parlent pas anglais) les relations s’établissent sans problème. Si vous regardez un plan (loin d’un site touristique…) vous avez aussitôt quelqu’un qui se propose de vous aider, sans attente d’autre contre partie qu’un sourire et un merci.

Pourtant la vie des Thaïs ne doit pas être toujours facile, si on en juge par les petits commerces de rue, dont les revenus doivent être très faibles, ou par l’habitat délabré qui borde les klongs (canaux) de Bangkok. Et cependant, ils vous sourient toujours, sans rien attendre de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *