Accueil » La vache sacrée en Inde

La vache sacrée en Inde

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest

Malgré son développement économique et son urbanisation galopante, l’Inde indoue a gardé son caractère sacré à la vache. La vache sacrée est vénérée au même niveau que la femme… c’est peu dire ! Dans les zones rurales, la naissance d’un veau est fêtée comme celle d’un enfant.

La vache sacrée au cœur de l’actualité politique de l’Inde

Depuis l’élection, en mai 2014, du Bharatiya Janata Party (BJP) et la nomination de Narendra Modi comme premier ministre de l’Inde, les législations concernant la vache se sont multipliées, notamment une loi interdisant la consommation de sa viande, qui de fait étend l’interdiction aux populations non indoues  (En savoir plus).

La défense de cet animal considéré comme sacré dans l’hindouisme permet en effet au BJP de prôner le rayonnement de l’Hindutva, l’idéologie nationaliste hindoue, et l’hostilité aux minorités religieuses.

 

La vache sacrée, plutôt un zébu

Vache sacrée en inde
Zébu

La vache reste d’une grande utilité dans une économie encore largement rurale malgré le développement du pays.

En fait, il existe 3 espèces de «bovins en Inde : la vache, assez peu représentée, qui est le plus souvent importée de l’étranger pour un élevage de type industriel,  le zébu, espèce traditionnelle la plus fréquente, et le buffle.

La mère nourricière

vache sacrée récolte des bouses
Récolte de bouses séchées

La vache sacrée est respectée car elle est la mère nourricière (Gau Matta, la Mère Vache).

Elle fournit cinq produits sacrés : le lait et ses dérivés utilisés dans la cuisine indienne : le lassi (lait fermenté) et le ghî (beurre fondu), du combustible (bouse séchée) utilisé en cuisine, de l’urine qui sert  dans la pharmacopée indienne et à l’origine d’une trentaine de médicaments. utre son utilisation comme combustible, souvent dans les campagnes, la bouse de vache est le seul engrais utilisé.

Sa viande n’est pas consommée par les indous, mais entre dans les habitudes alimentaires des musulmans.

Les mâles au boulot

Vache sacree zebu de trait
Zébu de trait

Les mâles sont utilisés comme bêtes de somme : travail de la terre, transports.

Pendant longtemps, le nombre de bœufs en Inde a été largement inférieur à celui nécessaire pour satisfaire la demande. Il en résultait que le bœuf était un bien particulièrement précieux. Un bœuf malade était un vrai drame pour un paysan indien. Il devait soit en racheter un, soit en louer un autre, donc emprunter de l’argent et s’endetter. De nos jour,cette situation tend à se raréfier, même si elle subsiste encore ici et là.

Un éboueur efficace, au péril de sa vie

vache sacree
Vache éboueur à Old Delhi

Les bovins d’Inde ont un rôle d’éboueurs puisqu’ils se nourrissent essentiellement de déchets, au moins en ville. Ils nettoient les rues de tous les déchets organiques. D’ailleurs,  à force d’avaler des sacs en plastique, ils meurent souvent d’occlusions intestinales.

Les vaches aiment bien les autoroutes

vache sacree autoroute
Vache sur une autoroute

La circulation en Inde est déjà compliquée, mais en plus il y a les vaches, qui semblent particulièrement apprécier les terre-pleins des autoroutes … Et elles ont la priorité. En ville, entre un touriste et une vache, un chauffeur de tuk-tuk indien choisira à coup sûr le touriste …

Une gestion du cheptel particulière

inde vache sacrée
Déchargement d’un camion de fourrage à Jodhpur

Les vaches ont un propriétaire … tant qu’elles donnent du lait. Dès qu’elles sont taries, elles sont « libérées » et parcourent alors seules les villes et les campagnes. Si elles mourraient chez leur propriétaire, celui-ci serait obligé de faire le pèlerinage de tous les lieux saints d’Inde, sans compter les sanctions dont il pourrait faire l’objet. Les vaches en liberté sont nourries par les habitants, le 1er pain fabriqué leur étant destiné. Dans certaines villes, elles sont nourries à partir de fourrage transporté par des camions très spéciaux et stocké à l’abri de leur convoitise.

 

Voir plus de photos

Voir d’autres photos sur l’Inde et le Rajasthan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *