Accueil » Thème 4-Le traitement numérique des photos (4)

Thème 4-Le traitement numérique des photos (4)

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest

Sujet 4 : Les traitements localisés de l’image sans sélection

Une fois l’image traitée dans sa totalité (voir les traitements numériques de base), il est possible d’appliquer un traitement complémentaire sur une partie de l’image. Les traitements localisés portent sur :

  • l’élimination des objets superflus (câbles électriques, tâches créées par les poussières sur le capteur, …)
  • l’assombrissement ou l’éclaircissement d’une partie de l’image
  • le floutage ou l’amélioration de la netteté d’une partie de l’image.

Il existe différentes manières d’arriver à un résultat avec GIMP. Ce tuto porte sur l’utilisation des outils dédiés de GIMP. Les autres techniques sont décrites dans d’autres tutos (à venir).

Les options détaillées de chaque outil peuvent être obtenues en cliquant sur le lien affecté au nom de chaque outil.

Pour ces traitements localisés, on utilisera les calques (lien) de manière à conserver l’image originale et à apprécier l’effet des différents traitements appliqués.

L’élimination des objets superflus

Les photos comportent souvent des objets que l’on souhaite éliminer. Il peut s’agir de tâches liées à la présence de poussières sur le capteur, tâches qui apparaissent dans les zones unies de l’image (ciel par exemple), de fils électriques qui coupent en deux un paysage, de panneaux de signalisation, …

Ces objets peuvent être éliminés facilement s’ils ne sont pas de grande taille. Pour des objets de grande taille (personnages, véhicules, …) on utilisera plutôt le plugins Resynthetizer.

gimp outil clonage
Image 1

L’élimination des détails superflus se fait avec l’outil de clonage.  Cet outil se présente sous la forme d’un tampon encreur dans la boite à outils voir ci-contre).

Il sert à recopier une partie de l’image sur une autre. Il permet donc de masquer un détail superflu en recopiant dessus une partie de l’image située à proximité. Pour que ce traitement ne se voit pas, il faut veiller à utiliser une partie de l’image cohérente par rapport au contexte (texture, couleur, …) .

 

 

 

Définition de la zone à recopier

GImp clonage
Image 2

S’il s’agit par exemple d’un fil de clôture (image 2), on va choisir comme zone à recopier la zone située immédiatement au-dessous du fil (image 2). Pour ce faire

  • on sélectionne l’outil de clonage,
  • on choisit un type de brosse adapté dans la fenêtre des brosses. Il est en général préférable d’utiliser une brosse « douce » type Hardness 075, de manière à ce que la zone recopiée se fonde bien dans la zone modifiée
  • on adapte la taille de la brosse à l’objet à masquer. Pour un fil de clôture ou électrique, une taille représentant 4 ou 5 fois le diamètre apparent du fil est suffisante. Si la brosse est trop grosse, le traitement risque de ne pas être discret
  • on positionne le curseur (en forme de croix) sur la zone à recopier, puis on fait un clic gauche en tenant la touche Ctrl du clavier enfoncée. A ce moment là, un cercle transparent en pointillé apparait sur la zone sélectionnée

 

 

Clonage

gimp clonage
Image 3
gimp clonage
Image 4

Pour effacer l’objet superflu, il suffit de passer dessus avec l’outil de clonage (qui a la forme d’un cercle en pointillé transparent) sur l’objet en tenant le bouton gauche de la souris enfoncé (image 3).

La zone sélectionnée pour remplacer le fil suit le tampon. Si on s’arrête avant d’avoir terminé l’élimination du fil sur toute sa longueur, il faut sélectionner à nouveau la zone à cloner au départ du fil à effacer.

On refait la même opération (sélection de la zone à cloner, clonage) sur les autres morceaux de fils (Image 4).

Assombrissement, éclaircissement d’une partie de l’image

gimp
Image 5
gimp
Image 6

Dans l’image 5 ci-contre, l’ile se confond avec la montagne du fond. Si on augmente le contraste de l’image, ce traitement va porter à la fois sur l’ile et la montagne du fond, et il ne règlera donc pas le problème.Pour mieux la mettre en évidence, on va utiliser l’outil d’assombrissement et d’éclaircissement de GIMP.

Cet outil est identifié dans l’image 6.

Dans les options de l’outil, il faut choisir « assombrir » et régler l’exposition à 100% (on peut travailler avec moins de 100% mais l’effet d’assombrissement sera moins net).

Comme pour le clonage, on choisit une taille de brosse adaptée (on pourra en changer en cour de travail pour les zones plus étroites). On peut garder la même dureté de brosse (hardness 075) que pour le clonage pour des effets de bord moins marqués et un rendu plus naturel.

Ensuite il suffit de peindre l’ile avec l’outil  pour la voir s’assombrir. Si on repasse sur une zone déjà assombrie , on assombrit encore davantage l’image.

gimp
Image 7

L’image 7 donne le résultat obtenu.

L’éclaircissement procède de la même technique.

Floutage ou renforcement de la netteté

gimp
Image 8
gimp flou
image 9

Il peut être parfois utile d’améliorer le détachement d’une partie de l’image de son fond. C’est souvent le cas pour un portrait, notamment si la photo a été prise avec un APN à petit capteur qui donne une profondeur importante. Le personnage photographié se confond avec son environnement. GIMP propose un outil de flou et de netteté qui permet de traiter une ou des zones de l’image (image 8).

Il suffit de choisir « Flou » dans les options de l’outil, l’opacité (en général 100%) une taille et un type de brosse (le même que pour l’assombrissement) appropriés.

Ensuite on peint simplement avec l’outil la zone à flouter jusqu’à ce que le niveau de flou convienne. Dans l’image 9 ci contre, la photo de droite a été traitée avec l’outil flou de manière à rendre le personnage situé derrière le sujet principal moins présent.

L’outil flou procède par mélange des couleurs. L’effet de floutage sera donc assez peu marqué sur des images ne présentant pas de contraste de couleurs (cas du personnage situé à l’arrière plan de l’image 9), et on préfèrera alors d’autres techniques de traitement pour obtenir un résultat plus probant (tuto à venir).

On procède de la même manière pour la netteté, mais il faut bien doser le traitement sous peine de voir monter le bruit (pixellisation). L’outil netteté permet de faire mieux ressortir les détails d’une texture (pierre, caractères gravés, …).

Le traitement numérique de base

Retour au sommaire