Accueil » San Sebastiàn, la perle de la côte cantabrique

San Sebastiàn, la perle de la côte cantabrique

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest
san sebastian
La baie de la Concha à San Sebastiàn

Saint-Sébastien (en basque Donostia, en espagnol San Sebastián, et officiellement Donostia-San Sebastián) est une ville de 400 000 habitants située au nord de l’Espagne, dans la Communauté autonome basque. C’est une importante station balnéaire surnommée «la perle du Cantabrique» en raison de la beauté de sa baie et de ses plages.

C’est une ville magnifique, très animée, et très attachante qui vaut vraiment la visite. Ses immeubles bourgeois, ses plages, ses monuments sont en tous points remarquables.

Voir l’album

San Sebastiàn, la ville

san sebastian
Place de la Constitution

Son statut de place militaire valut à la ville de San Sebastiàn d’être entièrement détruite en 1813 par un incendie provoqué par les troupes anglo-Portugaises. Elle fut reconstruite en respectant un schéma d’urbanisme en damiers. A la fin du 19e siècle, la ville devient un lieu de villégiature à la mode. L’aménagement urbain actuel a été finalisé par le plan d’urbanisme de 1962.

San Sebastián est une ville bourgeoise dont l’urbanisme résulte de la confrontation entre son riche passé industriel industriel et l’arrivée, au début du XXe siècle, d’une aristocratie en quête de villégiature qui a fait de cette ville un lieu unique en Espagne. San Sebastiàn est une station touristique et balnéaire qui conserve de beaux immeubles et une architecture urbaine remarquable.

La «parte vieja» (Vieille ville) de San Sebastiàn est situé au pied du mont Urgull, entre le port et l’embouchure de la rivière Urumea. Elle a été construite après l’incendie de 1813. Ses rues, pleines de boutiques, restaurants, bars à pintxos et restaurants gastronomiques, sont généralement animées quelle que soit la période de l’année. On y trouve deux des églises remarquables de la ville.

L’estuaire du fleuve Urumea et vue sur la ville

San Sebastiàn est traversée par le fleuve Urumea qui se jette dans le golfe de Gascogne. Les deux rives sont aménagées en vastes promenades et bordées d’immeubles bourgeois. Six ponts construits à différentes époques et de styles différents permettent de le franchir et de maintenir l’unité de la ville.

De sa construction, en 1884, jusqu’à aujourd’hui, San Martín, centre commercial entièrement restructuré en 2005, est un symbole de l’évolution sociale, culturelle et économique de Saint-Sébastien. Le bâtiment abrite de nombreux commerces, dont la FNAC et un marché populaire de produits alimentaires

Ancien bastion de défense, le mont Urgull est aujourd’hui un lieu de promenade offrant des vues magnifiques sur la baie de San Sebastián. Sur ce mont subsistent les vestiges du Château de la Mota, ancienne forteresse du XIIe siècle construite par le roi Sancho de Navarre. Les nombreuses pièces d’artilleries disposées sur les fortifications rappellent que San Sebastián fut une place militaire importante entre les XVe et XIXe siècles qui défendait la ville des attaques régulières des troupes françaises.

Voir l’album photos sur la ville

San Sebastiàn la baie et le front de mer

san sebastian
Front de mer

La ville dispose de trois plages urbaines: Ondarreta, Concha et Zurriola, les deux premières situées dans la Baie de la Concha et la troisième de l’autre côté de la rivière Urumea. Les constructions le long des plage témoignent du renouveau architectural voulu au 19ème siècle par les habitants et commerçants de la ville afin de gommer son passé de garnison.

La plage de la Concha est la deuxième plage urbaine par sa longueur au monde : 1,5 km de sable blanc.

Le Peine del Viento (peigne du vent) est un ensemble de trois sculptures courbes en acier. Elles sont enfoncés dans les rochers et en contact direct avec la mer dans une zone où les vagues et le vent frappent avec intensité.

Le port de San Sebastián se trouve à l’extrémité est de la plage de La Concha, au pied du mont Urgull. Il s’agit d’un petit port en forme de triangle qui abrite une zone de pêche et une de plaisance séparées par une jetée.

Voir l’album sur le front de mer

San sebastiàn, le patrimoine religieux

Avec 3 églises remarquables San Sebastiàn offre au visiteur un patrimoine religieux très riche.

La basilique Santa Maria del Coro

San sebastiàn
Fronton de l’église Santa Maria del Coro

Sa construction débute en 1743 et se termine 21 plus tard en 1764. La basilique a été édifiée à l’emplacement occupé initialement par une église romane des XIIe et XIIIe siècles construite par les rois de Navarre. C’est l’église emblématique de la ville consacrée à sa patronne

La Cathédrale del Buen Pastor

Intérieur de la cathédrale

Sa construction s’est achevée en 1897 après 9 ans de travaux. D’abord église paroissiale, elle est devenue cathédrale lors de la création du diocèse de San Sebastiàn en 1949. C’est un édifice néo gothique qui s’inspire de l’architecture de la cathédrale de Cologne.

L’église San Vicente

san sebastian
Intérieur de l’église San Vicente

Située dans la Vieille Ville, l’église San Vicente est considérée comme l’église la plus ancienne de la ville. Elle a été construite en style gothique basque à partir de 1507 sur l’emplacement d’un ancien temple détruit par un incendie.

Voir l’album photos sur le patrimoine religieux

Voir d’autres photos d’Espagne (Cadaquès)

Voir d’autres photos de voyage

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *