Accueil » Réserve nationale de faune d’Orlu : à la rencontre des marmottes

Réserve nationale de faune d’Orlu : à la rencontre des marmottes

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest
Orlu
La dent d’Orlu et le sentier de randonnée

La réserve nationale de faune et flore d’ORLU est à l’origine l’initiative d’un propriétaire privé. En 1981, la réserve d’Orlu devient réserve nationale de chasse, puis en 1998 réserve nationale de chasse et de faune sauvage compte tenu de son intérêt patrimonial.

Facilement accessible à proximité d’Ax les Thermes, la réserve d’Orlu couvre une superficie de 4248 ha qui s’étagent entre 930 et 2765 m d’altitude (en savoir plus sur la réserve).

La réserve d’Orlu : une superbe balade

De nombreuses randonnées, dont les niveaux de difficulté sont très divers, permettent de découvrir la réserve d’Orlu. Celle dite « de la prairie aux marmottes » (télécharger le descriptif pdf) démarre au parking de Fanguil et amène à la jasse d’En Gaudu. Très facile, elle demande 3h de marche aller-retour pour 8km parcourus (en réalité 4h et 12km si on va tout au fond de la jasse).

orlu
La jasse d’En Gaudou

La piste forestière longe l’Oriège, à travers les hêtres. Le torrent n’est guère accessible que dans les prairies, mais il est omniprésent sur le plan sonore. Ses chutes et cascades se devinent tout au long du parcours au fond de la vallée à travers les arbres.

La piste débouche dans la jasse d’en Gaudu au creux d’un panorama montagnard à couper le souffle. C’est un vaste pâturage ponctué de nombreux et parfois immenses rochers, traversé en son centre par l’Oriège, et bordé de parois vertigineuses d’où s’écoulent de nombreuses cascades.

La réserve d’Orlu : la rencontre avec les marmottes

Orlu
Une marmotte

La réserve abrite de nombreux animaux (Isards, rapaces, lagopède, grand tétras, desman), mais ce sont les marmottes qui sont certainement les animaux les plus faciles à rencontrer.

Dès notre entrée dans la jasse, une ombre furtive s’est glissée sous le rocher qui abrite son terrier et nous a observés avec circonspection : notre première marmotte ! Nous avons pu en découvrir plusieurs autres en remontant la piste qui traverse la jasse, mais il valait mieux bien être équipé en photo (les photos ont été prises avec un zoom 200-600mm calé en permanence à 600mm) pour en garder un souvenir car elles gardent prudemment leurs distances.

Et de toute façon, il est interdit de sortir du sentier et donc de tenter de les approcher. Mais nous avons pu les observer longuement se rôtir au soleil sur un rocher ou vaquer à leurs occupations. Elles faisaient comme si nous n’étions pas là ! De temps à autre,  un coup de sifflet strident lançait une alerte pour une raison que nous n’avons pu identifier.

La flore de la jasse est également très riche, et de nombreuses fleurs colorées attirent abeilles et papillons. Mais il fallait faire un choix d’équipement photo, et ce sont les marmottes qui avaient la priorité.

Si le retour a été plus difficile que l’aller, la pente et les cailloux mettant un peu à mal chevilles et genoux, c’est de belles images pleins les yeux que nous avons rejoint le parking.

Voir toutes les photos de la balade

Voir les photos d’autres balades

Voir le site officiel de la réserve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *