Accueil » Escargots 2018 : la reproduction bat son plein !

Escargots 2018 : la reproduction bat son plein !

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest

La reproduction des escargots en milieu contrôlé (température, lumière, humidité) est relativement facile. Il suffit de mettre à disposition de ceux-ci un substrat approprié, et c’est parti !

Reproduction des escargots : en hiver avec des conditions nécessairement contrôlées

reproduction des escargots
Image 1 : 2 escargots en cours de ponte

La reproduction des escargots en élevage (Image 1) se fait en conditions contrôlées à contre saison. Pour pouvoir obtenir dans l’année des escargots à la taille adulte nécessaire pour la consommation et éviter ainsi la contrainte d’un hivernage, la reproduction des escargots se fait en hiver dans un local où sont reproduites les condition optimales de reproduction :

  • humidité  : la plus proche possible de 100%,
  • lumière : phase éclairée de 18h et obscure de 6h,
  • température : 20°C en phase éclairée, 17°C en phase obscure.

De ces 3 conditions, la plus difficile à obtenir est la 1ère, compte tenu du dispositif de chauffage utilisé (radiateur soufflant) qui a tendance à assécher l’air. Pour créer une humidité suffisante dans les boites de reproduction, celles-ci donc sont posées sur un substrat absorbant maintenu humide en permanence par un goutte à goutte. Le nettoyage de ce substrat est facilité le doublant avec une simple feuille de journal qui est enlevée à chaque nettoyage (2 fois par semaine).

2018, une mise en reproduction des escargots plus tardive par rapport à 2017

courbe de reproduction des escargots
Graphique 1

Cette année, la mise en reproduction a été repoussée d’une semaine. En effet, en 2017, les pontes ont été très regroupées par rapport à 2016 et un réel embouteillage a été constaté en fin de saison de reproduction au niveau des juvéniles. Il avait été nécessaire d’en sortir précocement en parcs extérieurs, juste avant une période de gel qui n’avait pas eu heureusement les mêmes conséquences préjudiciables que pour la vigne en bergeracois.  Malgré cette précaution, la courbe des pontes 2018 est en voie de rejoindre celle de 2017 (Graphique 1). Ce « rattrapage » s’explique seulement par le nombre de reproducteurs plus important de 60% par rapport à 2007. Les pontes les plus tardives seront réservées à la production de « caviar » d’escargot.

Des installations adaptées

Reproduction des escargots
Image 2 : tablette support des pots de ponte en incubation

En 2017, faute de place pour stocker les pots de ponte, une partie des pontes avait été incubée en boite de Pétri. Mais le démarrage des juvéniles issus de ce mode de reproduction est plus délicat que celui des juvéniles incubés en pots de ponte, plus gros à la naissance et qui se nourrissent plus vite. C’est pourquoi 3 tablettes supplémentaires de support des pots de ponte (Image 2)ont été ajoutées, soit une capacité d’incubation supplémentaire de 66% (150 pots au lieu de 90). La capacité d’élevage de juvéniles augmentera elle de 20% (les tablettes servent à supporter les boites d’élevage des juvéniles quand les incubations sont terminées).

Bref, la saison 3 démarrage tout à fait normalement.

En savoir plus sur l’élevage amateur d’escargots de la Pelouse

En savoir plus sur la reproduction de l’escargot (interdit aux moins de 18 ans)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *