Accueil » Un joyau de l’art roman : le prieuré de Serrabone

Un joyau de l’art roman : le prieuré de Serrabone

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest

Une visite en image du prieuré de Serrabone situé sur la commune de Boule-d’Amont dans les Pyrénées Orientales (voir l’album)

Le prieuré de Serrabone , une histoire mouvementée

Prieure de Serrabone vue d'ensemble
Vue d’ensemble du prieuré

Le prieuré de Serrabone (son nom complet est « prieuré Sainte-Marie de Serrabone« ) est un ensemble architectural situé dans le massif des Aspres sur les contreforts du Canigou.

Créé  à la fin du XIème siècle, profondément modifié au XIIème  et abandonné au début du XVIIème, ce prieuré nous est parvenu en ruine après bien des vicissitudes et ce n’est que dans le 1er quart du XXème siècle que sa restauration a été engagée.

Le village de Serrabone qui s’était construit autour du prieuré avait été démoli en 1822 et la commune administrativement supprimée.

Le site appartient au Conseil général des Pyrénées Orientales depuis 1968.

Le prieuré de Serrabone, un ensemble architectural remarquable

Le nom de Serrabone est issu de l’expression catalane « Serra Bone » qui signifie « La bonne colline« . Le prieuré est en effet construit en position dominante avec une vue imprenable sur les collines du Roussillon. Il est entouré de jardins peuplés de plantes méditerranéennes.

Prieuré de Serrabone la tribune
La tribune située au entre de l’église

Le prieuré de Serrabone se compose :

  • d’une église formée par la nef de la première église contre laquelle ont été aménagés de part et d’autre  un bâtiment collatéral et une galerie de cloitre. Cette nef est surmontée d’une voute en berceau brisé construite en schiste. Elle comprend trois absides voûtées en cul de four. En l’absence de décoration, son élément le plus remarquable est la tribune située en son centre. Celle-ci est construite en marbre rose et est richement décorée de sculptures. Outre ces sculptures, la tribune comporte des croisées d’ogives ayant un effet uniquement décoratif destiné à masquer les voûtes d’arête susjacentes construites en schiste.
  • d’un cloître accolé sur un des côtés de l’église. Ses arcades s’ouvrent sur le versant abrupt de la colline. Elles sont supportées par des colonnes dont les chapiteaux en marbre sont admirablement sculptés.
  • d’une salle capitulaire, qui a quasiment disparu et dont il ne reste que des arcades de schiste.

Comment s’y rendre ?

L’accès du site se fait à partir de la D618 en venant de l’Ille-sur-Têt (en profiter pour visiter les Orgues d’Ille -sur-têt) en direction de Boule d’Amont. A noter au départ du chemin qui monte au Prieuré un charmant petit restaurant (Relais de Serrabone) dans lequel il est possible de manger un repas simple (assiette, sandwichs)  réalisé à la demande à partir de produits locaux (charcuteries, fromages, vin, bière, …) ou d’acheter ces produits.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *