Accueil » Pratique photo – Photographier un feu d’artifice

Pratique photo – Photographier un feu d’artifice

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest

C’est la saison des feux d’artifice. Quelques conseils pour figer cet événement (voir des photos du feu d’artifice  du 14 juillet 2019 à Bergerac).

Photographier un feu d’artifice n’est pas très compliqué

feu d'artificeIl est toutefois préférable de disposer d’un appareil photo numérique dont les automatismes peuvent être débrayés et donc dont les réglages peuvent être réalisés manuellement. En effet, les automatismes de l’APN peuvent être pris en défaut par les caractéristiques de la lumière et des mouvements produits par un feu d’artifice.

2ème condition, disposer d’un trépied où d’un endroit stable ou poser son appareil photo.

3ème condition, non obligatoire si l’appareil peut être bien stabilisé : utiliser un déclencheur filaire ou une télécommande à distance pour éviter les flous de bouger liées aux vibrations du déclenchement.

 

Photographier un feu d’artifice : les réglages recommandés

Distance focale : il faut utiliser une focale courte (24-28mm) voire encore plus courte si on est proche du feu d’artifice. Un feu d’artifice couvre en général un champ important si on en est proche.

feu d'artificeOuverture : utiliser l’ouverture à laquelle l’optique donne les meilleurs résultats (souvent F8)

Vitesse : mettre l’appareil photo sur le mode Bulb pour utiliser des vitesses variant de 1 à 5 secondes de manière à capter l’intégralité des jeux de lumière créés par le lancement d’une fusée. Une vitesse très lente (4 à 5 secondes) permet de capter plusieurs fusées simultanément

Sensibilité : utiliser la sensibilité la plus basse permise par l’appareil (en général 200 ISO)

Distance : débrayer l’autofocus et faire la mise au point sur la zone approximative ou éclatent les fusées. A F8 la profondeur de champ est importante et la mise au point ne posera pas de difficulté

Stabilisation : débrayez la stabilisation si votre capteur ou votre objectif en sont équipés. Elle ne sert à rien et peut être prise en défaut.

Format de fichier image : photographiez plutôt en raw pour pouvoir intervenir plus efficacement pour corriger les photos (hautes et basses lumières)

 

Photographier un feu d’artifice : le traitement numérique des photos

Un feu d’artifice génère une large gamme de tonalités qu’il n’est pas forcément facile de récupérer sur le capteur. C’est pourquoi le format Raw est préférable au format JPEG car il permet de récupérer plus de nuances (la plage dynamique d’une image JPEG n’excède pas 8 ISO alors que celle d’une image RAW atteint 12 à 14 ISO suivant les appareils).

Pour récupérer un maximum de détails dans les hautes (explosions) et basses (fumées, environnement) lumières, il faut utiliser la fonction Tons foncés/Tons clairs de son application. Ne pas hésiter à corriger préalablement l’exposition si la photo est globalement trop claire ou trop sombre.

Enfin, il ne faut pas hésiter à pousser le contraste et la  saturation pour donner un peu plus de relief à l’image (ciel plus noir, couleurs plus vives).

Photographier un feu d’artifice, quelques conseils supplémentaires

feu d'artificeN’oubliez pas de profiter du spectacle, un feu d’artifice sur son ordinateur ne donnent pas du tout les mêmes sensations.

Essayez de trouver un point de vue original ou insérez des éléments de décors pour situer le feu d’artifice dans son environnement

Déclenchez au moment de l’explosion de la fusée pour en saisir tout le mouvement.

Et n’oubliez pas de charger la batterie de votre appareil photo ! Rien de plus frustrant qu’une batterie qui lâche en pleine séance de prise de vue.

 

Voir plus de photos du feu d’artifice  du 14 juillet 2019 à Bergerac.

Voir les photos du feu d’artifice du 14 juillet 2017.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *