Un joyau de l’art roman : le prieuré de Serrabone

Une visite en image du prieuré de Serrabone situé sur la commune de Boule-d’Amont dans les Pyrénées Orientales (voir l’album)

Le prieuré de Serrabone , une histoire mouvementée

Prieure de Serrabone vue d'ensemble
Vue d’ensemble du prieuré

Le prieuré de Serrabone (son nom complet est « prieuré Sainte-Marie de Serrabone« ) est un ensemble architectural situé dans le massif des Aspres sur les contreforts du Canigou.

Créé  à la fin du XIème siècle, profondément modifié au XIIème  et abandonné au début du XVIIème, ce prieuré nous est parvenu en ruine après bien des vicissitudes et ce n’est que dans le 1er quart du XXème siècle que sa restauration a été engagée.

Le village de Serrabone qui s’était construit autour du prieuré avait été démoli en 1822 et la commune administrativement supprimée.

Le site appartient au Conseil général des Pyrénées Orientales depuis 1968.

Plus …

Un exercice photo numérique : la reconstitution de l’ancien pont de Bergerac

Les ponts de Bergerac, une histoire mouvementée

On peut voir à Bergerac, près de la place Barbacane dans le quartier de la Madeleine, en rive gauche de la Dordogne,  les ruines de la pile de ancien pont de Bergerac. Ce pont a été inauguré en 1513. Auparavant, un autre pont avait été construit en 1209. Maintes fois ruiné par les crues de la Dordogne et reconstruit par les habitants, il a été définitivement emporté par une crue en 1444.

Le pont dont il reste la pile en rive gauche rejoignait l’actuelle rue dite « de l’ancien pont » sur la rive droite. Il reposait en fait sur 11 piles et ses tabliers étaient en bois . Il a d’ailleurs brûlé en 1567 et n’a été restauré qu’en 1579. Endommagé par une crue en 1615, il est entièrement détruit par une nouvelle crue en 1783. Ce n’est qu’en 1825 que sera mis en service l’actuel « vieux pont ». Entre temps, la traversée de la Dordogne s’effectuait en bac (En savoir plus).

Plus …

Balades naturalistes : le site des Orgues d’Ille-sur-Têt

Un nouvel album de photos d’un site naturel insolite, les Orgues d’Ille-sur-Têt,  localisé dans les Pyrénées orientales (voir d’autres balades naturalistes).

Les Orgues d’Ille-sur-Têt, le résultat de l’érosion

orgues d'Ille-sur-Têt
Orgues (au fond) et demoiselle coiffée au 1er plan

Le site des Orgues d’Ille-sur-Têt est un site géologique qui résulte de l’érosion de roches sédimentaires vieilles de quelques millions d’année accumulées dans la plaine du Roussillon. L’érosion a entrainé les sédiments et laissé sur place des formes géologiques particulières :

  • des orgues : ce sont des falaises dont les parties tendres ont été enlevées par l’érosion. il ne subsiste que des colonnes semblant collées les unes aux autres, d’où le nom d’orgues attribué à ces falaises
  • des demoiselles coiffées, ou cheminées de fées : ce sont des colonnes de pierre isolées qui portent à leur sommet une « coiffe » constituée de roches dures ou d’agglomérats de galets qui ont protégé la roche sous-jacente de l’érosion. Leur diamètre diminue au fil du temps.

La végétation du site est essentiellement méditerranéenne résistantes à la sècheresse estivale : chênes verts, chênes pubescents, arbousiers, cistes, romarin, thym… Plus …

Châteauneuf du Pape, un village, un vignoble

Un nouvel album photo consacré au joli village de Châteauneuf du Pape et à son vignoble

Châteauneuf du Pape, un bien joli village

Châteauneuf du Pape vu de la rive droite du Rhône
Châteauneuf du Pape vu de la rive droite du Rhône

Le village de Châteauneuf du Pape est perché sur une colline en bordure de la rive gauche du Rhône, et dominé par les ruines de son château, il se découvre de loin, entouré de ses vignobles. Initialement, le village s’appelait Châteauneuf- Calcernier, nom qui était dû à la chaux exploité sur sa colline calcaire. Le terme « calcernier » signifie « chaux tamisée ».

Plus …

Cadaqués, un village préservé de la Costa Brava espagnole

Cadaqués, une ville côtière du Cap Creus

Cadaques Espagne Costa Brava
Cadaques

Cadaquès (voir le site de la ville) s’étend sur une bonne partie de la côte est du Cap Creus. Isolée jusqu’à la fin du XIXème siècle, et toujours assez difficile d’accès, la ville a su résister à la frénésie immobilière de l’Espagne de la 2ème partie du siècle précédent. Elle a grandement été aidée en cela par Salvador Dali qui l’a toujours défendue contre les promoteurs immobiliers. Grâce à cette situation particulière, Cadaqués a conservé un charme intact qui en fait la plus belle ville de la Costa Brava (voir l’album photos).

Plus …

Une nuit à l’observatoire du Pic du Midi de Bigorre

Un cadeau d’anniversaire sympa : une soirée et une nuit à l’observatoire du Pic du Midi  de Bigorre (voir l’album photo).

Pic du Midi de Bigorre : un observatoire initialement destiné à l’observation astronomique partiellement réaménagé en site d’accueil touristique

Observatoire du Pic du Midi de Bigorre
Vue d’ensemble à l’arrivée du téléphérique

En 1994, l’état se désengage de la gestion de l’observatoire du Pic du Midi de Bigorre qui est alors repris par la région Midi-Pyrénées. Elle crée un syndicat mixte pour la réhabilitation du site: réfection de l’installation électrique et aménagements pour l’accueil du public. Un nouveau téléphérique mieux adapté à l’accès du public est installé, et le nouveau site rénové est ouvert au public en 2000.

Il comprend notamment une nouvelle zone restauration-hôtellerie permettant d’accueillir environ une trentaine de personnes pour la nuit. Le site peut être également réservé pour des séminaires d’entreprise (voir le site officiel du site). Plus …

Escargots- Bilan final de la saison 2

La saison escargots est terminée… enfin, presque !

Voir aussi l’historique de la production depuis le début de la saison

Jeunes escargots nés dans les parcs
Photo 1- Jeunes escargots nés dans les parcs
Jeunes escargots
Photo 2- Escargots de l’été déjà bien développés

Ces fichus escargots ont été stimulés par la météo et se sont reproduits à qui mieux mieux. Malgré le retrait hebdomadaire des escargots devenus adultes, nombreux sont ceux qui ont réussi à s’accoupler et à pondre, et les parcs se sont repeuplés à la vitesse grand V (photo 1). Et certains de ces premiers envahisseurs  sont déjà gros comme l’ongle du pouce, soit environ un poids de 1g (photo 2). Avec un peu de chance si la météo est favorable, ceux-ci pourraient arriver au stade adulte avant l’hiver. Plus …

Balades naturalistes : la vallée de l’Aston (Ariège)

L’Aston est un torrent des montagnes ariégeoises qui prend sa source aux étangs de Fontargente et se jette dans l’Ariège au niveau du village des Cabannes.

Un torrent de l’Ariège largement exploité

Lac du barrage de Laparan ariège
Lac du barrage de Laparan

Le torrent alimente deux barrages (Riète et Laparan) sur le haut de la vallée et une pisciculture (Pisciculture des chutes d’Aston) un peu avant le confluent avec l’Ariège.

Quand j’ai découvert cette vallée, le chemin de randonnée qui mène aux étangs de Fontargente démarrait au niveau du barrage de Riète. Mais entre 1982 et 1985 le barrage de Laparan a été construit ainsi que la route goudronnée qui y mène. Le départ des randonnées a été donc repoussé à ce nouveau barrage. La route a utilisé le tracé de l’ancien chemin de randonnée, également utilisé par les troupeaux de vache qui passaient l’été dans les pâturages d’altitude. Cependant entre la Riète et la jasse des Galys, cet ancien chemin subsiste, mais il n’est plus guère utilisé que par les chercheurs de champignons. C’est ce tronçon qui a été le terrain de cette balade (voir l’album).

Plus …

Ballades naturalistes : les dentelles de Montmirail

Un nouvel album photo est consacré à une ballade particulièrement décoiffante (le Mistral soufflait fort) au cœur du Vaucluse, dans un massif calcaire hérissé de falaises impressionnantes : les dentelles de Montmirail (voir les autres albums ballades naturalistes)

Trois barres rocheuses parallèles

Dentelles de Montmirail
Dentelles de Montmirail

Soumis à une intense érosion liée à l’hétérogénéité de sa nature sédimentaires et au Mistral (érosion éolienne), le massif calcaire d’origine a progressivement évolué en 3 lignes parallèles de crêtes souvent constituées de dalles parfois quasi verticales. Les chemins de randonnée qui donnent accès au site serpentent entre ces trois lignes de crêtes, dévoilant tour à tour un paysage totalement minéral, une végétation de garrigue et des paysages de vallées et de  terrasses aménagées par l’homme. Du haut des crêtes, on a une vue très large sur les vallées environnantes vers Vaison la Romaine ou Carpentras et sur le Mont Ventoux.

Les falaises du massif sont très appréciées des varappeurs, nombreux à être suspendus dans le vide lors de notre balade.

Plus …

Voyage en Thaïlande : les albums photos sont disponibles

Après un premier séjour à Bangkok en 2012, nous sommes retournés en Thaïlande au printemps 2016 pour un voyage plus complet. Outre Bangkok et Ayutthaya que nous avions déjà visité en 2012, nous avons été à Sukhothaï, à Chiang Mai et fait un petit séjour repos dans les rizières de Mae Rim (voir l’album).

Bangkok, la capitale de la Thaïlande, une ville riche en contrastes

Bangkok Thailande

Bangkok est une ville tentaculaire, mais les sites touristiques sont concentrés près de la rivière qui traverse la ville (Chao Phraya), rivière qui a elle seule est une attraction tant elle est animée.

Les sites touristiques concernent essentiellement les temples (Wat), notamment les plus beaux de Thaïlande (Wat Pho et Wat Phra Kiew). Un autre bien connu situé sur l’autre rive de la Chao Phraya par rapport aux deux autres, Wat Arun, était en travaux lors de la visite. Mais Bangkok est une ville extraordinaire également pour l’animation de ses rues et de ses marchés. Dès 18h, les petits commerçants s’installent sur les trottoirs, générant un festival de bruits, de couleurs et d’odeurs qui vous prennent au corps. Le quartier chinois tient à ce titre la palme de l’exotisme. d’autres marchés sont également à visiter, comme le marché du week-end à Chatutchac et le marché aux fleurs. Mais Bangkok est avant tout une ville moderne à l’urbanisme remarquable, bien desservie en moyens de transport en tout genre, du bus poussif au moderne Sky Train en passant par les bateaux populaires parcourant les klongs.

Plus …