Accueil » Les églises romanes de la Haute Ariège

Les églises romanes de la Haute Ariège

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest
églises romanes
Image 1- Panorama sur la vallée de l’Ariège

Entre Foix et Luzenac, il est possible de quitter la nationale 20 en direction de l’Andorre pour prendre la sinueuse « route des corniches » qui longe la vallée de l’Ariège à flanc de montagne.

Outre les panoramas qui s’ouvrent sur la vallée et les montagnes environnantes (Image 1), cette route permet de découvrir des petits villages de montagne et leurs magnifiques églises romanes (voir l’album photo).

Des églises romanes âgées de plus de 800 ans

églises romanes
Image 2- Église romane de Verdun

La plupart de ces églises romanes ont été construites entre le Xe et le XIIe siècle. Le «premier art roman méridional» se développe en  fait en Catalogne  aux IXe et Xe siècles sous l’influence des maîtres lombards. C’est lui qui se retrouve dans l’architecture religieuse des églises romanes de la Haute Ariège, mêlé au style montagnard local.

Toutes ces églises romanes sont classées aux monuments historiques. La plupart sont en bon état de conservation, seule celle d’Arnave était en cours de restauration lors de notre passage. A noter qu’à part l’église d’UNAC, toutes étaient fermées lors de notre visite et qu’il n’a donc pas été possible d’en photographier l’intérieur.

Un même art roman, mais des églises très différentes

églises romanes
Image 3- Église romane d’Axiat

A Unac, l‘église Saint martin est un chef d’œuvre de la sculpture romane. Son intérieur est très riche (sculptures, tableaux), mais les peintures du XVIe siècle sont très dégradées.

A Axiat, c’est l’imposant clocher clunisien de l’église Saint-Saturnin qui est remarquable (Image 3).

L’église Sainte-Marthe de Vernaux a été construite en tuf, pierre peu résistante dans le temps, ce qui lui donne son aspect dégradé à l’extérieur.

A Caussou, l’ église Sainte-Marie et son superbe clocher ont été récemment restaurés.

A Verdun, l’église Saint-Blaise qui datait du XIIe siècle a été reconstruite après l’inondation de 1613, mais elle a résisté à celle de 1875 qui avait pourtant entièrement détruit le village (Image 2).

A Mercus, l’église Saint-Louis a la particularité d’être construite en granit. Seul son portail sculpté est en grès.

Tous ces édifices sont le témoignage d’un passé lointain au cours duquel la vie dans les montagnes était encore active. Aujourd’hui, si on excepte Mercus, ces villages ont perdu la grande majorité de leurs habitants.

Voir toutes les photos

En savoir plus sur l’art roman

Voir un recensement plus complet des églises et chapelles romanes en Ariège

Voir aussi  Les églises de la vallée d’Oueil

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *