Accueil » Escargots saison 4- l’élevage des juvéniles est en cours

Escargots saison 4- l’élevage des juvéniles est en cours

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest

Cette année, la période de reproduction a permis d’obtenir 128 pontes pour l’élevage, dont sont issus 9150 juvéniles (dont 1015 issus de reproducteurs pyrénéens) et 374 pontes pour la consommation représentant une fois préparé 1035g de caviar d’escargot.

Une production potentielle volontairement revue à la baisse

Juvéniles âgés d’une 40aine de jours

La production de la saison précédente a frôlé les 100kg, ce qui est beaucoup trop pour une auto consommation et générateur d’une charge de travail conséquente (200kg d’aliment à fabriquer notamment). La production visée cette année est d’environ 50kg, ce qui parait plus raisonnable.

juvéniles d'escargots
Image 1- vue extérieure du nouveau parc (en construction)
Image 2- vue intérieure

Les premiers parcs extérieurs construits en bois commençaient à montrer des signes de dégradation, et en conséquence, un nouveau parc a été aménagé (photo 1 et 2). L’emplacement des anciens parcs a permis d’agrandir le potager.

Le nouveau parc a une surface utile de 10m2 et une capacité de production de 50kg. Il est construit sur un autre modèle que les précédents : parc d’un seul tenant délimité par une bordure en parpaing enterrés à mi hauteur (protection contre les rongeurs).

Il est équipé d’ un dispositif anti fuite « maison »  et d’une protection contre les oiseaux par un filet anti-grèle. La maille de celui-ci (8*5 mm) permettra d’éviter la fuite vers l’extérieur (et le potager !) des escargots qui auraient franchi la barrière.

Une tranchée au centre permettra de travailler les escargots « à niveau » (avec l’âge le dos se fait moins souple…).

On distingue sur l’image 2 le dispositif antifuite composé d’une barrière verticale et d’une autre horizontale fixés sur une planche au sommet du mur de parpaings.

Des premiers résultats d’élevage légèrement dégradés par rapport à ceux des saisons précédentes

Graphique 1 : distribution des poids moyens en fonction de l’âge

Les reproducteurs utilisés sont une 4ème génération d’escargots introduits en 2015.

Le nombre de juvéniles par ponte (71) est un peu plus faible que les années précédentes (82,4 en 2017 et 90 en 2018). La croissance par contre est tout à fait comparable (graphique 1).

Le nombre plus faible de juvéniles par ponte témoigne d’une légère dégradation des performances d’élevage. Les 1015 juvéniles issus des reproducteurs pyrénéens devraient permettre la saison prochaine d’augmenter la diversité génétique et donc de les améliorer.

Tous savoir sur l’élevage amateur d’escargots

Voir l’article précédent sur la reproduction

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *