Accueil » Nature

Catégorie : Nature

Balade naturaliste dans la montagne d’Espiau (Pyrénées haut-garonnaises)

La montagne d’Espiau se situe dans les Pyrénées au-dessus de Luchon. C’est un massif très fréquenté du fait de la richesse de sa faune et de sa flore, mais aussi de ses petits villages et de leurs églises remarquables, et d’une curiosité archéologique : les cromlechs. Une randonnée sur ce site a permis de réaliser un album photo orienté balade naturaliste, et un autre sur les magnifiques églises peintes de St Aventin et de Benqué (voir l’article). L’album photo de la balade permet d’accéder aussi aux photos des églises en cliquant sur le lien Voir d’autres images présent au-dessous de la photo générale de chaque église.

Montagne d’Espiau, une randonnée aux multiples sujets d’intérêt

randonnée montagne espiau
Image 1- tracé GPS de la randonnée

La randonnée démarre à Saint Aventin, village qui possède une église dont la construction des murs a intégré des vestiges de temples païens ou de cimetières gallo-romains. Elle se poursuit vers les villages de Benqué-dessous et Benqué-Dessus, et de leurs églises romanes peintes de magnifiques fresques datant du XVIème siècle. A mi parcours, on peut voir plusieurs cromlechs, cercles de pierres  à usage funéraires datant d’environ 5000ans, implantés au milieu des pâturages fréquentés par des troupeaux de vaches. Pendant le parcours, on surplombe plusieurs villages (Sarcouvielle, Oo, Saint aventin) qui apparaissent inscrit dans leur environnement verdoyant. Il offre de belles vues sur les Pyrénées et la station de ski de Superbagnères.

Plus …

Balade naturaliste autour d’un étang du Gers

A l’occasion du mariage d’ami(e)s près de Auch, dans le Gers, j’ai eu l’occasion de faire quelques photos autour de l‘étang artificiel d’un village de vacances (voir l’album).

Dans le Gers, des retenues collinaires pour l’irrigation

gers étang retenue collinaire
Image 1- vue Google Earth du site de l’étang

Le Gers est un département vallonné et les agriculteurs ont profité de cette topographie particulière pour créer des retenues d’eau pour l’irrigation en construisant des digues au bas de talweg ou de vallons. Ces retenues récupèrent les eaux de ruissellement en période de pluie. Le Gers compte ainsi près de 2800 lacs artificiels représentant un volume de stockage de 150 millions de m3 d’eau. Ces retenues sont censée alléger les prélèvements d’eau dans les rivières.

Elles ne sont cependant pas sans impact, notamment paysager. Le niveau variable de leur surface ne permet pas l’implantation durable de végétaux sur les rives ni le développement d’une vie aquatique diversifiée.

La retenue sur laquelle ont été réalisées les photos a surtout une vocation de lac d’agrément pour le village de vacances du Castagné, et son intégration dans le paysage est plutôt réussie (Image 1).

En savoir plus sur les retenues collinaires (actes d’un colloque sur le sujet, 76 pages pdf)

Plus …

Des chayottes au potager

Je cultive des pieds de chayotte dans mon potager depuis plusieurs années. Les deux les plus âgés ont 8 ans, le plus jeune est dans sa 2ème année. Cette saison, la production risque de se révéler importante si les gelées ne sont pas trop précoces comme le montre cet album photo.

La chayotte, un légume tropical qui s’adapte très bien dans nos régions

chayotte, potager
Image 1- Chayotte sur le pécher du voisin
chayotte, potager
Image 2- fruits de chayotte cours de croissance

La chayotte (ou christophine, ou chouchou) est une cucurbitacée vivace en zone tropicale. Dans nos régions, elle peut garder ce caractère sous réserve qu’on la protège du froid l’hiver.

L’année dernière, j’ai planté un nouveau pied et je n’ai pas protégé les vieux en espérant qu’ils allaient disparaitre. En effet, ils sont plantés à la limite entre mon jardin et celui du voisin, et n’ayant aucun respect de la propriété, ils s’étalent sans vergogne et colonisent le pécher du dit voisin (image 1), d’où mon souhait de les éliminer. Que nenni, malgré une période de froid courte mais assez intense (jusqu’à -7°C) cet hiver, ils sont repartis plus gaillard que jamais au printemps.

Et me voilà avec 3 pieds bondés de petites chayottes qui ne demandent qu’à grossir (image 2). Et les premières arrivées à maturité approchent des 650g.

Plus …

Gruissan, une cité balnéaire de la Méditerranée qui a su conserver son authenticité

Gruissan est une cité balnéaire située près de Narbonne, dans l’Aude.

Gruissan – Un village authentique

gruissan village
Vue du village

Le vieux village est bâti en circulade autour de l’éperon rocheux qui porte encore les vestiges de son château fort, au milieu des étangs. Les constructions modernes ont été aménagées à sa périphérie (Gruissan-port), et le cœur du village a conservé son authenticité et le charme de ses racines, avec ses rues et ruelles étroites , ses places et placettes animées et ses vieilles maisons à l’architecture typique, sans oublier son pittoresque quartier « des chalets » constitué de quelques 1300 chalets sur pilotis.

Autrefois, Gruissan était uniquement tourné vers la pêche traditionnelle dans les étangs ou la mer, l’exploitation des marais salants et la viticulture. De toutes ces activités, seule la viticulture s’est renforcée (AOC Vins du Languedoc), mais le nombre de pêcheurs est bien moindre et l’exploitation des salines s’est réduite. La principale activité économique de Gruissan est désormais le tourisme.

Gruissan possède notamment deux ports de plaisance et de très belles plages (Mateille, Aygades, Vieille Nouvelle et plage des Chalets, ou fut tourné le film 37°2 le matin). De nombreuses manifestations  culturelles et sportives (notamment des courses de  » rames traditionnelles« ) sont organisées tout au long de la saison touristique.

Voir les photos du village et de ses environs

Plus …

Naissances sur la Dordogne – les oisons sont adultes

Les oies de la Dordogne à Bergerac ont été particulièrement prolifiques cette année (voir l’article), avec une situation bien particulière : une oie cendrée célibataire avec des oisons et sans mâle. Ce type d’hybride existe apparemment dans la nature (voir l’article)

Un hybride entre une femelle oie cendrée et un mâle bernache ?

oie cendrée
Image 1

Lors de l’apparition de 4 oisons tout juste éclos auprès de l’oie cendrée, la question se posait de savoir si cette oie avait récupéré les petits d’une oie bernache, où si elle en été réellement la mère, et donc si elle avait été couverte par un mâle forcément bernache puisqu’il n’y en avait pas de cendré. Ce questionnement était d’autant plus  justifié que cette oie n’avait pas de mâle, alors que les bernaches élèvent généralement leurs petits en couple.

Tant que les oisons sont restés petits, il était difficile de répondre à la question. Mais, petit à petit,  au cours de leur croissance, certains signes ont fait pencher vers la 2ème réponse : des pattes claires, un bec pas vraiment d’un noir franc, malgré une allure générale de bernache,  ces oisons étaient certainement des hybrides.

Plus …

Balades naturalistes : naissances sur la Dordogne

Une balade naturaliste qui s’est prolongée plusieurs semaines pour suivre les naissances chez les oies et les canards – et même chez les cygnes–  de l’ile de la Pelouse à Bergerac (24). Un album photo permet de suivre cette période riche en émotions et tous les protagonistes qui l’ont animée.

Une population d’oies bernaches sédentaires

anser indicus
Oie à tête barrée (photo 2017)

Les rives de la Dordogne abritent, au niveau de l’ile de la Pelouse,  en plein centre de Bergerac, une population d’oies bernaches qui se sont sédentarisées (elles ne migrent pas). Ce troupeau ce serait échappé d’un zoo il y a une vingtaine d’année.

Il y a 3-4 ans, une oie cendrée s’est jointe aux Bernaches, et elle s’est reproduite cette année. L’année dernière, c’est une rare et magnifique oie à tête barrée (Anser indicus) qui a fait un court séjour de quelques semaines sur les rives de la Dordogne.

Plus …

Les grottes de Bétharram

Une balade naturaliste originale dans l’univers  minéral des grottes de Bétharram (voir l’album). Ces grottes sont situées sur la commune de Saint-Pé-sur-Bigorre dans le département des Hautes Pyrénées

Grottes de Bétharram, un univers minéral exceptionnel

grottes de betharram
Vue de l’étage supérieur des grottes

Les Grottes de Bétharram sont de très belles grottes creusées par une rivière souterraine qui parcours toujours la partie la plus basse de la grotte sur 3,5 km.
La visite se développe sur 2,8 km  et, la grotte occupant 5 niveaux dans le massif calcaire, avec une dénivellation de 80 m.
Le visiteur pénètre dans la montagne par un orifice naturel dans le département des Pyrénées Atlantiques et ressort au niveau de la vallée, dans le département des Hautes Pyrénées, par un tunnel creusé au début du XXème siècle .

Il s’agit en fait d’un ensemble de grottes reliées entre elles par de nombreux puits.

La partie supérieure des grottes comprend de vastes salles riches en concrétions. La descente du gouffre se fait par un escalier à paliers de 265 marches que le visiteur n’a pas à remonter car la sortie se fait par un tunnel artificiel donnant au niveau des parkings, tunnel parcouru dans par un petit train. Une partie de la visite se fait en parcourant une faille impressionnante dans la montagne. La visite se termine en suivant  la rivière souterraine dont une partie du parcours se fait en bateauA noter que la partie supérieure de la grotte est aménagée pour les handicapés.

Plus …

Balade naturaliste sur le plateau d’Argentine (Périgord)

Le Périgord regorge de sites naturels exceptionnels. Le plateau d’Argentine, situé sur la commune de La Rochebeaucourt, dans le nord du département de la Dordogne,  est l’un d’entre eux (voir l’album).

Le plateau d’Argentine, un causse en Périgord

plateau d'argentine périgord
Plateau d’Argentine- vue générale du causse

Le plateau d’Argentine constitue un des ensembles de pelouses calcaires les plus riches de la Dordogne  avec :

  •  une grande diversité d’habitats naturels
  • ne variété de pas moins de 350 espèces végétales dont plusieurs espèces d’orchidées
  • près de 200 espèces animales inventoriées.

La majeure partie du plateau est occupée par un causse, le reste du plateau étant en évolution notamment sous l’influence de l’agriculture.

Au printemps, ce site est surtout remarquable par sa flore d’orchidées.

Intégré dans le Parc naturel régional Périgord Limousin, il est classé dans le réseau Natura 2000.

Plus …

Balades naturalistes : la vallée de l’Aston (Ariège)

L’Aston est un torrent des montagnes ariégeoises qui prend sa source aux étangs de Fontargente et se jette dans l’Ariège au niveau du village des Cabannes.

Un torrent de l’Ariège largement exploité

Lac du barrage de Laparan ariège
Lac du barrage de Laparan

Le torrent alimente deux barrages (Riète et Laparan) sur le haut de la vallée et une pisciculture (Pisciculture des chutes d’Aston) un peu avant le confluent avec l’Ariège.

Quand j’ai découvert cette vallée, le chemin de randonnée qui mène aux étangs de Fontargente démarrait au niveau du barrage de Riète. Mais entre 1982 et 1985 le barrage de Laparan a été construit ainsi que la route goudronnée qui y mène. Le départ des randonnées a été donc repoussé à ce nouveau barrage. La route a utilisé le tracé de l’ancien chemin de randonnée, également utilisé par les troupeaux de vache qui passaient l’été dans les pâturages d’altitude. Cependant entre la Riète et la jasse des Galys, cet ancien chemin subsiste, mais il n’est plus guère utilisé que par les chercheurs de champignons. C’est ce tronçon qui a été le terrain de cette balade (voir l’album).

Plus …

Ballades naturalistes : les dentelles de Montmirail

Un nouvel album photo est consacré à une ballade particulièrement décoiffante (le Mistral soufflait fort) au cœur du Vaucluse, dans un massif calcaire hérissé de falaises impressionnantes : les dentelles de Montmirail (voir les autres albums ballades naturalistes)

Trois barres rocheuses parallèles

Dentelles de Montmirail
Dentelles de Montmirail

Soumis à une intense érosion liée à l’hétérogénéité de sa nature sédimentaires et au Mistral (érosion éolienne), le massif calcaire d’origine a progressivement évolué en 3 lignes parallèles de crêtes souvent constituées de dalles parfois quasi verticales. Les chemins de randonnée qui donnent accès au site serpentent entre ces trois lignes de crêtes, dévoilant tour à tour un paysage totalement minéral, une végétation de garrigue et des paysages de vallées et de  terrasses aménagées par l’homme. Du haut des crêtes, on a une vue très large sur les vallées environnantes vers Vaison la Romaine ou Carpentras et sur le Mont Ventoux.

Les falaises du massif sont très appréciées des varappeurs, nombreux à être suspendus dans le vide lors de notre balade.

Plus …