Accueil » Archives pour octobre 2018

Mois : octobre 2018

Balade naturaliste dans la montagne d’Espiau (Pyrénées haut-garonnaises)

La montagne d’Espiau se situe dans les Pyrénées au-dessus de Luchon. C’est un massif très fréquenté du fait de la richesse de sa faune et de sa flore, mais aussi de ses petits villages et de leurs églises remarquables, et d’une curiosité archéologique : les cromlechs. Une randonnée sur ce site a permis de réaliser un album photo orienté balade naturaliste, et un autre sur les magnifiques églises peintes de St Aventin et de Benqué (voir l’article). L’album photo de la balade permet d’accéder aussi aux photos des églises en cliquant sur le lien Voir d’autres images présent au-dessous de la photo générale de chaque église.

Montagne d’Espiau, une randonnée aux multiples sujets d’intérêt

randonnée montagne espiau
Image 1- tracé GPS de la randonnée

La randonnée démarre à Saint Aventin, village qui possède une église dont la construction des murs a intégré des vestiges de temples païens ou de cimetières gallo-romains. Elle se poursuit vers les villages de Benqué-dessous et Benqué-Dessus, et de leurs églises romanes peintes de magnifiques fresques datant du XVIème siècle. A mi parcours, on peut voir plusieurs cromlechs, cercles de pierres  à usage funéraires datant d’environ 5000ans, implantés au milieu des pâturages fréquentés par des troupeaux de vaches. Pendant le parcours, on surplombe plusieurs villages (Sarcouvielle, Oo, Saint aventin) qui apparaissent inscrit dans leur environnement verdoyant. Il offre de belles vues sur les Pyrénées et la station de ski de Superbagnères.

Plus …

Les églises romanes de la vallée d’Oueil

L’Oueil est une petite rivière des Pyrénées haut-garonnaises dont les deux derniers kilomètres du cours servent de limites communales entre Saccourvielle puis Trébons-de-Luchon à l’est, et Benque-Dessous et Benqué-Dessus puis Saint-Aventin à l’ouest. Sa  vallée étroite porte le nom de  vallée d’Oueil.Les communes de Saint-Aventin et de Benqué-Dessous et Benqué-Dessus possèdent des églises romanes remarquables (Voir l’album).

Eglise de Saint-Aventin, des vestiges gallo-romains dans les murs

vallée d'oueil Saint-Aventin
Vue d’ensemble de l’église

L’église romane Saint-Aventin de Larboust date des XIè et XIIè siècle.

Elle est remarquable par ses deux clochers, son porche orné de sculptures qui représentent des scènes de la vie et du martyre de Saint-Aventin et ses peintures monumentales (non photographiées). Autre particularité de cette église : lors de sa construction, des pierres issues d’autels païens ou des cippes funéraires gallo-romains ont été incorporés dans les murs.

Voir les photos

Plus …

Balade naturaliste autour d’un étang du Gers

A l’occasion du mariage d’ami(e)s près de Auch, dans le Gers, j’ai eu l’occasion de faire quelques photos autour de l‘étang artificiel d’un village de vacances (voir l’album).

Dans le Gers, des retenues collinaires pour l’irrigation

gers étang retenue collinaire
Image 1- vue Google Earth du site de l’étang

Le Gers est un département vallonné et les agriculteurs ont profité de cette topographie particulière pour créer des retenues d’eau pour l’irrigation en construisant des digues au bas de talweg ou de vallons. Ces retenues récupèrent les eaux de ruissellement en période de pluie. Le Gers compte ainsi près de 2800 lacs artificiels représentant un volume de stockage de 150 millions de m3 d’eau. Ces retenues sont censée alléger les prélèvements d’eau dans les rivières.

Elles ne sont cependant pas sans impact, notamment paysager. Le niveau variable de leur surface ne permet pas l’implantation durable de végétaux sur les rives ni le développement d’une vie aquatique diversifiée.

La retenue sur laquelle ont été réalisées les photos a surtout une vocation de lac d’agrément pour le village de vacances du Castagné, et son intégration dans le paysage est plutôt réussie (Image 1).

En savoir plus sur les retenues collinaires (actes d’un colloque sur le sujet, 76 pages pdf)

Plus …

Des chayottes au potager

Je cultive des pieds de chayotte dans mon potager depuis plusieurs années. Les deux les plus âgés ont 8 ans, le plus jeune est dans sa 2ème année. Cette saison, la production risque de se révéler importante si les gelées ne sont pas trop précoces comme le montre cet album photo.

La chayotte, un légume tropical qui s’adapte très bien dans nos régions

chayotte, potager
Image 1- Chayotte sur le pécher du voisin
chayotte, potager
Image 2- fruits de chayotte cours de croissance

La chayotte (ou christophine, ou chouchou) est une cucurbitacée vivace en zone tropicale. Dans nos régions, elle peut garder ce caractère sous réserve qu’on la protège du froid l’hiver.

L’année dernière, j’ai planté un nouveau pied et je n’ai pas protégé les vieux en espérant qu’ils allaient disparaitre. En effet, ils sont plantés à la limite entre mon jardin et celui du voisin, et n’ayant aucun respect de la propriété, ils s’étalent sans vergogne et colonisent le pécher du dit voisin (image 1), d’où mon souhait de les éliminer. Que nenni, malgré une période de froid courte mais assez intense (jusqu’à -7°C) cet hiver, ils sont repartis plus gaillard que jamais au printemps.

Et me voilà avec 3 pieds bondés de petites chayottes qui ne demandent qu’à grossir (image 2). Et les premières arrivées à maturité approchent des 650g.

Plus …