Pratique photo : un nouveau tutoriel sur la photo de paysage

paysage
Paysage périgourdin par une matinée de fin octobre

Dans le cadre de l’Université du Temps libre de Bergerac, j’anime, pour une 2ème saison, des ateliers Pratique de la photo numérique.

La 1ère saison m’avait amené à écrire un certain nombre de tutoriels couvrant une grande partie des préoccupations liées à la photo numérique, de la prise de vue à la valorisation des photos.

Cette saison, je complète ces tutoriels dans le cadre d’un atelier Perfectionnement visant à aborder plus spécifiquement certaines techniques de prise de vue (paysage, photo de rue, photo d’architecture, …) ou de traitement numérique des images (HDR, montage panoramique, …).

Voir le tutoriel Photo de paysage.

Plus …

Montfort-L’Amaury

montfort-l'amaury
Intérieur de l’église

Montfort-l’Amaury est une petite ville (3000 habitants) de la région parisienne (Yvelines).

C’est une commune calme, située à une cinquantaine de km de Paris, qui recèle quelques richesses patrimoniales dont la principale est constituée par les vitraux de son église.

Outre son église, on peut y visiter la tour d’Anne de Bretagne, vestige de l’ancien château fort, la maison de Maurice Ravel, et parcourir ses rues bordées de maisons à colombage.

Victor Hugo y séjourna et composa d’ailleurs en 1825 son Ode aux ruines de Montfort L’amaury en souvenir de la ville.

Voir l’album photo

Plus …

Rouen, un patrimoine architectural pluriel

Rouen
Rue de Rouen

Chef lieu de la Normandie réunifiée, Rouen est la deuxième commune de cette région après le Havre (environ 660000 habitants avec son agglomération).

Forte d’un riche passé, elle a conservé, malgré les vicissitudes de l’histoire et notamment la dernière guerre, un patrimoine architectural particulièrement remarquable qui lui vaut le label Ville d’art et d’histoire.

En savoir plus sur la ville (Wikipédia)

Voir l’album photo

Plus …

Périgueux, visite de la vieille ville

L’Université du Temps Libre de Bergerac (voir le blog) organise des « visites du patrimoine ». La dernière a été consacré notamment à la vieille ville de Périgueux (voir l’album).

Périgueux, des vestiges de la cité médiévale

Périgueux, tour mataguerre
Image 1- la tour Mataguerre

L’actuelle ville de Périgueux résulte du rapprochement entre l’antique cité des Pétrocores, Vesunna, créée sous l’occupation romaine en Gaule au 1e siècle av JC, et le bourg du Puy-Saint-Front, bourg fortifié créé par l’évêque Frotier autour d’un monastère à la fin du Xe siècle. Il subsiste de ce passé quelques traces, notamment des ruines gallo-romaines (Vesunna) et des vestiges des anciens remparts, comme la tour Mataguerre (Image 1).

Plus …

L’abbaye de Vaux de Cernay

L’abbaye des Vaux de Cernay est un ancien monastère cistercien aménagé au XIIe siècle. Elle est située sur  la commune de Cernay-la-Ville, dans la vallée de Chevreuse en région parisienne.

Aujourd’hui aménagée en hôtellerie de luxe, elle constitue un d’une richesse architecturale impressionnante (Voir l’album). Le site (image 1) occupe une superficie de 65 ha et comprend les vestiges d’une église abbatiale, les bâtiments de l’abbaye réaménagés en trois hôtels et un restaurant, un lac et divers autres bâtiments ou curiosités architecturales.

L’abbaye des Vaux de Cernay, une longue histoire

abbaye des vaux de cernay
Image 1- Vue d’ensemble du site

L’Abbaye des Vaux de Cernay  a été fondée en 1118 par un groupe de moines cisterciens venus de l’Abbaye de Savigny (Manche). Elle a été abandonnée au XVe siècle après la guerre de 100 ans.

Plus …

Cabourg, une agréable cité balnéaire de la Côte Fleurie

cabourg
Promenade Marcel Proust

Cabourg (3700 habitants) est une station balnéaire de la côte normande de la Manche (Côte fleurie) située dans le Calvados entre Caen et Deauville.

Elle fut un lieu de villégiature de la grande bourgeoisie européenne durant la Belle Époque et l’entre-deux-guerre grâce, notamment, à la création d’une ligne de chemin de fer depuis Paris en 1879.

Elle a eu comme maire Bruno Coquatrix entre 1971 et 1979. Il mit en place une politique de relance touristique et de promotion immobilière qui a fait le Cabourg actuel (voir l’album photos).

Plus …

Chayottes, la production a été effectivement abondante

Dans un article précédent, je faisais état d’une future récolte de chayottes probablement importante. Et effectivement elle l’a été.

180 chayottes pour un peu plus de 100kg

Image 1- Des cageots bien pleins !

La photo ci-jointe (image 1) ne montre que les 3/4 de la récolte, une première partie ayant été réalisée au fil de l’eau depuis le début de la maturité.

La quasi totalité des chayottes arrivées à maturité ont été ramassées avant que les risques de gelée ne deviennent trop prégnants. De toute façon, il était temps de les ramasser car certaines avaient déjà commencé à germer. Une chayotte de la récolte avait déjà un germe de 50cm de long. Plus …

Balade naturaliste dans la montagne d’Espiau (Pyrénées haut-garonnaises)

La montagne d’Espiau se situe dans les Pyrénées au-dessus de Luchon. C’est un massif très fréquenté du fait de la richesse de sa faune et de sa flore, mais aussi de ses petits villages et de leurs églises remarquables, et d’une curiosité archéologique : les cromlechs. Une randonnée sur ce site a permis de réaliser un album photo orienté balade naturaliste, et un autre sur les magnifiques églises peintes de St Aventin et de Benqué (voir l’article). L’album photo de la balade permet d’accéder aussi aux photos des églises en cliquant sur le lien Voir d’autres images présent au-dessous de la photo générale de chaque église.

Montagne d’Espiau, une randonnée aux multiples sujets d’intérêt

randonnée montagne espiau
Image 1- tracé GPS de la randonnée

La randonnée démarre à Saint Aventin, village qui possède une église dont la construction des murs a intégré des vestiges de temples païens ou de cimetières gallo-romains. Elle se poursuit vers les villages de Benqué-dessous et Benqué-Dessus, et de leurs églises romanes peintes de magnifiques fresques datant du XVIème siècle. A mi parcours, on peut voir plusieurs cromlechs, cercles de pierres  à usage funéraires datant d’environ 5000ans, implantés au milieu des pâturages fréquentés par des troupeaux de vaches. Pendant le parcours, on surplombe plusieurs villages (Sarcouvielle, Oo, Saint aventin) qui apparaissent inscrit dans leur environnement verdoyant. Il offre de belles vues sur les Pyrénées et la station de ski de Superbagnères.

Plus …

Les églises romanes de la vallée d’Oueil

L’Oueil est une petite rivière des Pyrénées haut-garonnaises dont les deux derniers kilomètres du cours servent de limites communales entre Saccourvielle puis Trébons-de-Luchon à l’est, et Benque-Dessous et Benqué-Dessus puis Saint-Aventin à l’ouest. Sa  vallée étroite porte le nom de  vallée d’Oueil.Les communes de Saint-Aventin et de Benqué-Dessous et Benqué-Dessus possèdent des églises romanes remarquables (Voir l’album).

Eglise de Saint-Aventin, des vestiges gallo-romains dans les murs

vallée d'oueil Saint-Aventin
Vue d’ensemble de l’église

L’église romane Saint-Aventin de Larboust date des XIè et XIIè siècle.

Elle est remarquable par ses deux clochers, son porche orné de sculptures qui représentent des scènes de la vie et du martyre de Saint-Aventin et ses peintures monumentales (non photographiées). Autre particularité de cette église : lors de sa construction, des pierres issues d’autels païens ou des cippes funéraires gallo-romains ont été incorporés dans les murs.

Voir les photos

Plus …

Balade naturaliste autour d’un étang du Gers

A l’occasion du mariage d’ami(e)s près de Auch, dans le Gers, j’ai eu l’occasion de faire quelques photos autour de l‘étang artificiel d’un village de vacances (voir l’album).

Dans le Gers, des retenues collinaires pour l’irrigation

gers étang retenue collinaire
Image 1- vue Google Earth du site de l’étang

Le Gers est un département vallonné et les agriculteurs ont profité de cette topographie particulière pour créer des retenues d’eau pour l’irrigation en construisant des digues au bas de talweg ou de vallons. Ces retenues récupèrent les eaux de ruissellement en période de pluie. Le Gers compte ainsi près de 2800 lacs artificiels représentant un volume de stockage de 150 millions de m3 d’eau. Ces retenues sont censée alléger les prélèvements d’eau dans les rivières.

Elles ne sont cependant pas sans impact, notamment paysager. Le niveau variable de leur surface ne permet pas l’implantation durable de végétaux sur les rives ni le développement d’une vie aquatique diversifiée.

La retenue sur laquelle ont été réalisées les photos a surtout une vocation de lac d’agrément pour le village de vacances du Castagné, et son intégration dans le paysage est plutôt réussie (Image 1).

En savoir plus sur les retenues collinaires (actes d’un colloque sur le sujet, 76 pages pdf)

Plus …