Photo- un autre regard sur le potager

potager
Bouton de fleur de chicorée puntarelle

28/06/2020 – Album photo mis à jour

Pour le commun des mortels, potager = légume, mais pour le photographe, c’est autant l’origine du légume, la fleur, qui est intéressante. Bien évidemment, le jardinier photographe sera sensible aux deux.

De la discrète clochette de l’asperge à la somptueuse coupe dorée de la courgette, les fleurs des plantes du potager, légumes, plantes aromatiques et condimentaires, sans oublier les opportunistes adventices, dévoilent des formes et des couleurs insoupçonnables au premier abord.

Voir l’album photos

Plus …

Scène de chasse d’une couleuvre à collier

CouleuvreOu la couleuvre qui voulait avaler un crapaud qui voulait se faire aussi gros que le bœuf !

Une rencontre impressionnante

Dans un endroit peu fréquenté, j’ai eu la chance de tomber sur une scène rare, une couleuvre de bonne taille (près d’un mètre) en train d’essayer d’avaler un crapaud.

Il s’agit vraisemblablement d‘une couleuvre à collier, espèce semi-aquatique très commune en Europe,  qui fréquente souvent les plans d’eau à la recherche de proies (amphibiens ou poissons).

Celle-ci était dans un jardin en zone urbaine.

Au bout d’un moment, elle a fui en laissant sa proie encore vivante, mais j’avais eu le temps d’en prendre les quelques photos ci-après.

En savoir plus sur la couleuvre à collier.

 

 

Plus …

Pratique photo – S’initier à la macrophotographie au cœur des fleurs

macrophotographie
Image 1- Macrophotographie des organes reproducteurs d’une fleur d’oranger du Mexique

Nous avons vu dans un article précédent comment s’initier à la proxyphotographie avec les champignons. Dans celui-ci, nous allons descendre un peu plus dans l’échelle de reproduction  en utilisant les fleurs pour aborder la macrophotographie.

Comme les champignons, les fleurs ont un avantage, elles ne fuient pas quand elles vous voient, elles ne bougent pas, sauf en cas de vent. Et elles sont une source illimitée de formes et de couleurs.

Pour sortir des sentiers battus, c’est au cœur des fleurs,  et à leurs organes reproducteurs,  que nous allons nous intéresser.

Vous trouverez les photos réalisées pour écrire cet article  dans cet album. Plus …

Les cités Grecque et romaine d’Ampurias

Ampurias
Image 1 – Vue de la cité grecque d’Ampurias

En ces temps de confinement au cours desquels les voyages sont impossibles, il n’est pas simple de renouveler son stock de photo pour alimenter son blog. Aussi faut-il se plonger dans ses archives pour rechercher des images qui n’auraient pas été exploitées. Il a fallu remonter à 1999 pour retrouver les images de cet album qui ont été prises sur le site gréco-romain d’Ampurias, près de L’Escala en Espagne (image 1).

Plus …

Escargots 2020- la phase d’écloserie est terminée

élevage escargot
Image 1- Une boîte d’élevage de juvéniles juste avant la sortie en parc extérieur

Avec la sortie des juvéniles en extérieur à partir du 20 avril jusqu’au 4 mai, les phases de reproduction et d’élevage des juvéniles se sont  achevées avec de très bons résultats (voir l’article précédent).

La seule difficulté rencontrée a été la difficulté à faire reproduire les escargots sauvages destinés à renouveler le cheptel de reproducteurs.

Comme pour la tentative de l’année dernière avec des escargots pyrénéens (voir l’article) les escargots sauvages n’ont commencé à pondre que tardivement  alors que la ponte des escargots «domestiques» s’achevait. Et encore, seulement une douzaine ont pondu (sur 120)  sur près d’un mois entre la 1ère et la dernière ponte. Ce phénomène est d’autant plus curieux que les escargots domestiques sont eux aussi issus d’escargots issus du milieu naturel et que cette difficulté n’avait pas été rencontrée. Quoi qu’il en soit, près de 800 petits sauvages sont en grossissement et vont permettre de rajouter un peu de sang neuf dans la population.

Plus …

Escargots, une nouvelle saison a commencé

Après une saison 2019 assez décevante, mon élevage d’escargots a redémarré en ce début d’année.

Une saison d’élevage 2019 décevante

Image 1- juvéniles d’escargots lors de l’éclosion

En 2019 j’ai introduit des escargots des Pyrénées pour tenter d’accroître la diversité génétique de mon cheptel. En effet, cela faisait 4 saisons que j’utilisais la même origine, et je notais quelques signes avant coureurs de dégradation des performances zootechniques notamment une diminution significative (près de 10%) du nombre d’oeufs par pontes (voir l’article). Malheureusement, la reproduction des escargots pyrénéens ne s’est pas bien passée, et il est difficile de déterminer dans quelle mesure ils ont contribué à la création du stock de reproducteurs de cette saison.

De plus deux événements particuliers ont marqué la saison :

  • les escargots se sont brutalement initiés au nudisme : une proportion faible mais pas négligeable d’entre eux  se sont mis à perdre leur coquille, et bien sûr leur survie en état de limace a été sérieusement compromise.
  • fin septembre, au retour du Vietnam (voir les albums photos du voyage) j’ai retrouvé 100% des escargots morts, la coquille partiellement percée. Un prédateur (ou plusieurs), non identifié, est venu faire ses courses. Et il avait un bon appétit, il restait en effet près de 3000 escargots parvenus quasiment tous au stade adulte.

Plus …

Serre écologique, suite du projet

Image 1- Vue générale de la serre

Le projet de serre écologique (bioclimatique) avance (Image 1). On peut voir sur l’image ci-contre que des plantations on été réalisées (pomme de terre, tomates, dont 2 pieds sont en fleur, aubergines, poivrons, salades, bananier nain, ananas, piper lolot, citronnelle …). La paillasse sur les fûts est occupée par 230 pieds de tomates de 20 variétés différentes

Voir l‘article sur la création de la serre bioclimatique et l’approche bioclimatique qui a été retenue.

Compte tenu des conditions climatiques printanières en cours, la question n’est plus le chauffage, mais la ventilation et la maîtrise des hautes températures,

En même temps que sont réalisées les premières plantations, une réflexion a donc été engagée sur ce sujet avec toujours les même souci de maîtrise de la production de gaz à effet de serre et de limitation des interventions humaines.

C’est dans ce contexte qu’un système de gestion automatisée de l’ouverture et de la fermeture des portes en fonction de la température a été imaginé.

Plus …

San Sebastiàn, la perle de la côte cantabrique

san sebastian
La baie de la Concha à San Sebastiàn

Saint-Sébastien (en basque Donostia, en espagnol San Sebastián, et officiellement Donostia-San Sebastián) est une ville de 400 000 habitants située au nord de l’Espagne, dans la Communauté autonome basque. C’est une importante station balnéaire surnommée «la perle du Cantabrique» en raison de la beauté de sa baie et de ses plages.

C’est une ville magnifique, très animée, et très attachante qui vaut vraiment la visite. Ses immeubles bourgeois, ses plages, ses monuments sont en tous points remarquables.

Voir l’album

Plus …

Aménagement d’une serre bioclimatique

serre bioclimatique
Image 1- Vue d’ensemble de la serre

Le souhait de prolonger la saison de production de légumes au potager, et l’envie de tenter de cultiver des plantes potagères ou fruitières exotiques née des voyages en Asie du Sud-Est m’ont amené à envisager d’aménager une serre bioclimatique (voir mes résultats sur la culture de la chayotte).

Bioclimatique parce qu’il était inenvisageable, après avoir il y a 10 ans créé une piscine naturelle et un puits canadien, remplacé l’année dernière la chaudière à gaz par une pompe à chaleur air-eau, de contribuer de quelque manière que ce soit à accroître la production de gaz à effet de serre pour satisfaire mes envies d’exotisme.

Déjà que rien que la bâche plastique de la serre a dû largement y contribuer, il n’était pas question de chauffer la serre autrement que par des moyens écologiquement et économiquement acceptables. La serre bioclimatique décrite ci-dessous revient à environ 1100€ (hors systèmes d’acquisition de données)

Plus …

Hanoï, capitale du Vietnam

hanoiAvec Hanoï se termine notre voyage dans ce magnifique pays qu’est le Vietnam (voir tous les albums photos sur le Vietnam).

Hanoï a connu une histoire tourmentée depuis sa création en 1010. Coeur politique du Vietnam jusqu’en 1802, puis détrônée comme capitale au bénéfice de Hué, la ville sera la capitale de l’Indochine française de 1902 à 1954. Elle devient ensuite la capitale de la République Démocratique du Vietnam jusqu’en 1976, puis celle de la République socialiste du Vietnam à la fin de la guerre. La ville s’est fortement développée au XXe siècle tant sur le plan démographique (2,4 millions d’habitants en 1995 à près de 8 millions en 2017) qu’économique et culturel.

Voir toutes les photos de Hanoï

Plus …